Samedi 09 Mars à 20h30

Gaia cuatro


Quartet violon, piano, contre basse et percus

Aska Kaneko : Violon et voix

Gerardo Di Giusto: Piano

Carlos "El Tero" Buschini : Basse

Yahiro Tomohiro : Percussions



Aux confins des nouveaux territoires du jazz, la rencontre inattendue de l'Argentine et du Japon.

 

L'intensité et le caractère fougueux de la musique argentine mélangés au raffinement de la tradition musicale japonaise fournissent la matière première de ce quartet exceptionnel né de la rencontre entre deux des musiciens les plus emblématiques de la scène jazz japonaise et deux musiciens argentins particulièrement inventifs de la scène européenne.                                                               

 

La virtuosité époustouflante de la violoniste Aska Kaneko est servie ici par l'écriture à la fois sophistiquée et flamboyante du compositeur Gerardo Di Guisto pour former un ensemble auquel répond, dans un parfait équilibre, la rythmique tout en finesse que tisse le surprenant dialogue entre le bassiste Carlos "El Tero" Buschini et le percussionniste Yahiro Tomohiro. Quatre musiciens qui portent l'art de l'improvisation à son excellence, avec une liberté de ton aux antipodes des conventions établies,  façonnant au passage une musique totalement inédite, mais que le naturel et l'élégance nous rendent en même temps étonnamment familière.

 




 GERARDO DI GIUSTO

Le pianiste compositeur Gerardo Di Giusto est né à Córdoba, Argentine. Après avoir fait le Conservatoire National de Córdoba, il s’installe à Paris où il poursuit ses études musicales au CIM et obtient le diplôme Supérieur de Direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Compositeur, arrangeur ou pianiste pour des maîtres du « rubato » comme Amelita Baltar (chanteuse de Piazzolla) ou Juan José Mosalini dans le tango argentin, pour des maîtres du « rythme » de la musique latine comme Orlando Poleo, Anga Diaz, Maraca Valles, etc. et pour des musiciens de jazz tels que Julien Lourau, Magik Malik, Gerardo Di Giusto conduit par ailleurs son bouillant quintet à cordes « Camerata Ambigua » au très remarqué premier album « La Cambiada » (Mañana/Naïve).

Ses œuvres orchestrales sont par ailleurs jouées par des orchestres comme le Grand Harmonie de l’Armée de l’Air, l’Orchestre de Chambre de Córdoba (Argentine), l’Orchestre Dionysos (France), la Camerata Romeu (Cuba) et il se produit également comme pianiste soliste dans des salles comme la Sorbonne, la Halle aux Grains de Toulouse ou L’Arsenal à Metz.


  ASKA KANEKO

Aska Kaneko débute le violon classique à l’âge de 4 ans avant de remporter à l’adolescence le grand prix international de composition pour quatuor à Londres où elle s’installe en 1994 avec « Mekong Zoo », sa première formation. Avec une incroyable énergie, Aska lance ensuite de nombreux projets internationaux particulièrement intéressants : le « Aska Strings Project », une formation de 30 musiciens dont elle compose l’ensemble du répertoire, « The Voice Project » qu’elle lance avec Akira Inoue en 1995 (où elle s’illustre comme vocaliste), le « Asian Fantasy Orchestra » et « The Asian Bow String Orchestra », deux grands projets pan-asiatiques qui explorent durant une dizaine d’années les grandes traditions musicales asiatiques (Inde, Japon, Chine, Mongolie, Corée, Indonésie, Uzbekistan). En 1998, elle est récompensée à New York d’un « Bessie Music Award » pour sa collaboration avec Yoshiko Chuma & the Crash Orchestra.

A la fin des années 1990, elle se fait connaître au violon électrique en trio avec Akira Inoue et le batteur Hideo Yamaki avant de revenir au violon acoustique avec son quartet actuel composé de Febian Reza Pane (p), Tomohiro Yahiro (perc) et Hiroshi Yoshino (b). Parmi ses collaborations les plus récentes, citons son travail avec plusieurs pianistes japonais (Makoto Ozone, Satoru Shionoya, Yosuke Yamashita) qui donnera naissance à l’album « Betweenness ». Aska Kaneko est en outre connue au Japon comme compositeur et directeur musical de quelques uns des plus grands spectacles du pays.


 CARLOS ‘EL TERO’ BUSCHINI

Carlos Buschini est né à Despeñaderos, une province de Córdoba en Argentine. Il vit aujourd’hui en Italie et travaille entre Paris, Cuba, l’Argentine et les Etats-Unis. Après des études de guitare classique, basse électrique et contrebasse durant lesquelles il croise des musiciens tels que Franco D’Andréa, Alain Caron, M. Stanchev, Attilio Zanchi, Joe Santiago, il participe a de nombreuses formations.

Il a notamment collaboré avec Julien Lourau, Nicolas Folmer, Bojan Z, Juan Carlos Caceres, Ariel Prat, Daniel Garcia, Laurence de Wild, Aska Kaneko, Tomohiro Yahiro, Cantinho Brasileiro, Gustavo Ovalles, Magik Malik, Daniel Mille, Tiiziane Ghiglione, Los Angeles Negros, Sergio Lavia, Luis Agudo, Horizons Quartet, Havana Mambo, Franco Mussida (Sinfonia Popolare per Mille Chitare).


 TOMOHIRO YAHIRO

Né à Tokyo, Tomohiro Yahiro passe dix années de son enfance aux Iles Canaries où il apprend la batterie et les percussions avec des groupes locaux de Latin Rock. De retour au Japon en 1980, il entre à l’université et se fait rapidement remarquer par Kazuo Yoshida, le leader du groupe Spick & Span, rencontre décisive qui déclenche le début de sa carrière professionnelle.

Il entame alors une longue série de collaborations avec des musiciens tels que Yosuke Yamashita, Shigeharu Mukai, Fumio Itabashi, Kazutoki Umezu. Il tourne également avec Kazumi Watanabe, Taeko Onuki, Lisa Ono, Minako Yoshida et le groupe COBA. Il est membre du groupe rock « Jagatara » très connu au Japon et collabore avec Shakushain, l’un des plus célèbres groupes japonais de jazz. Il travaille également avec de nombreux musiciens étrangers tels que Joyce, Jorge Cumbo, Pedro Azunar, Alex Acuna, Toninho Horta, Hugo Fattoruso et récemment, avec l’ensemble de percussions sénégalais « Sophie Ker Gi ».


Chapeau pour les artistes et auberge espagnole où vous pouvez apporter à boire et de quoi grignoter.



L'isba des arts: 38bis rue de Vitry 93100 Montreuil

Métro ligne 9 : Mairie de Montreuil (sortie Avenue Walwein) et 7 mns à pieds

Tel: 06 46 22 59 75 - contact@isbadesarts.fr ou sur isbadesarts.fr